Comment reconnaître et soigner la mycose de la bouche ?

Fréquemment remarquées chez les petits-enfants, mais aussi chez les adultes qui cumulent les facteurs favorisant son apparition, la mycose de la bouche est une petite pathologie désagréable sans gravité sur la sante. En effet, elle est causée par un champignon du nom de « candida albicans », un germe présent au sein de la flore de la bouche. En temps normal, il ne provoque d’infection que suite à la prolifération de la levure. Mais, quels sont les facteurs qui occasionnent la survenue des mycoses buccales et quels sont les traitements qui permettent de la soigner ?

Les facteurs favorisant l’apparition de la mycose de la bouche

Excepté la prolifération du candida albicans, plusieurs éléments sont responsables de la survenue de la candidose buccale. Au nombre de ces facteurs figurent : la radiothérapie, le diabète, la grossesse, une sécheresse de la langue, le VIH, une prothèse dentaire, une inflammation, etc. De même, la prise de certains produits pharmaceutiques comme : les neuroleptiques qui réduisent la sécrétion de la salive, les corticoïdes et les antibiotiques à large spectre, etc. sont aussi responsables de l’apparition de cette pathologie.

Les différents symptomes d’une candidose buccale

Tout d’abord, il existe trois variétés de mycoses buccales dont le développement peut se faire simultanément. Il s’agit du muguet fréquent chez les nourrissons qui entraine la rougeur des joues et de la langue du bébé.

Une fois devenue rouge, un enduit blanchâtre recouvre le muguet suite à sa sécheresse. Cette pathologie provoque des pleurs chez les nourrissons pendant leur allaitement ou la prise de leur biberon. Elle se manifeste également par une inflammation puis la rougeur de la langue qui devient douloureuse.

Les traitements pour soigner une mycose de la bouche

Avant l’adoption d’un traitement contre la candidose buccale, il est essentiel de réaliser un prélèvement afin que le medecin identifie de façon précise le germe responsable de l’infection. En effet, le traitement local le plus adopté est la succion de comprimés ou l’application de gel au niveau de la partie buccale infectée.

Le recours à un traitement local nécessite l’utilisation des antifongiques tels que : le gel miconazole, l’amphotéricine ou la nystatine en comprimé à sucer à plusieurs reprises par jour. Toutefois, le traitement s’étend sur une durée de 3 semaines au plus en fonction des améliorations cliniques enregistrées.

Pendant le traitement, il est primordial de maintenir les médicaments en contact avec la muqueuse pendant une très longue durée, c’est-à-dire pendant plusieurs minutes. Cependant, ces produits pharmaceutiques doivent être pris en dehors des boissons et des repas et de préférence prescrits par un medecin.

Les remèdes naturels contre la candidose buccale

Il est possible de diluer le bicarbonate de soude dans de l’eau, d’utiliser la Bétadine ORL ou l’Eludril pour réaliser des bains de bouche. Par ailleurs, si vous portez une prothèse dentaire, il est fondamental de penser à décontaminer cette dernière en la brossant correctement avec l’amphotéricine, une solution d’antifongique.

Après avoir fini de le brosser, rincez-la avec du bicarbonate et de l’eau. En outre, d’autres traitements tels que : la consommation du nizoral ou du triflucan pendant 14 jours ainsi que les huiles essentielles. Ces traitements permettent de lutter contre les symptomes de la candidose buccale et de retrouver une parfaite santé.

Au fait, l’application d’un mélange de 6 gouttes d’huile d’olive et de 2 gouttes d’huile de citronnelle est aussi un traitement simple et efficace contre la mycose de bouche. Notifions que ces huiles essentielles doivent appliquer localement avec un coton-tige.

L’actualité des services ayant des activités de soins, de prévention, d’enseignements, communs ou complémentaires.

Des articles récents sur les maladies, la pédiatrie et la gériatrie.

Derniers articles